Étude TV Connectée et Streaming Vidéo

12 mai No author

Le visionnage de contenus vidéo à la demande, via abonnement ou en télévision de rattrapage, a connu une croissance exponentielle ces dernières années. Mais quels sont les services et écrans préférés en France pour ce mode de visionnage ? IAS décrypte ces usages avec une nouvelle enquête consommateurs.

Netflix domine le streaming vidéo payant avec ⅔ d’internautes abonnés

L’abonnement à une plateforme de streaming vidéo est très répandu en France, avec près de 8 internautes interrogés sur 10 abonnés à au moins à un service de contenus vidéo. Netflix domine le secteur des plateformes de SVOD, avec deux tiers des internautes abonnés (67%). 2ème et 3ème plateformes citées : Amazon Prime et MyCanal avec respectivement 28% et 18% d’abonnés. À noter que l’étude a été réalisée en mars 2020, soit avant le lancement de Disney+.

Malgré l’adoption généralisée des services payants de vidéo à la demande, le nombre moyen d’abonnements reste inférieur à 2 plateformes : les internautes français sont abonnés à 1,6 plateformes vidéo en moyenne. Pour autant, 40% des personnes interrogées prévoient de souscrire de nouveaux abonnements de vidéo à la demande dans les 12 prochains mois et la période de confinement a peut-être accéléré cette croissance.

71% des internautes acceptent les publicités en échange de contenus vidéo gratuits

La souscription à plusieurs services payants de vidéo à la demande peut s’avérer onéreux pour les consommateurs français. Et le streaming gratuit leur offre également de nombreuses autres possibilités. Les contenus gratuits ont ainsi leur audience avec près d’un internaute français sur 2 (48%) visionnant des contenus vidéo gratuits (dont la télévision de rattrapage) et 70% des internautes prévoient d’utiliser des services de streaming vidéo gratuits dans les 12 prochains mois.

De plus, la publicité est largement acceptée en échange de contenus gratuits : 71% des internautes en France sont prêts à voir des publicités pour avoir accès à des contenus vidéo gratuits. Cependant ces publicités doivent être de qualité pour une majorité de Français : 41% jugent importante ou très importante la qualité des créations publicitaires affichées au sein du contenu vidéo et seuls 22% n’y accordent pas d’importance.

La télévision connectée, écran privilégié pour le streaming vidéo

Lorsqu’ils regardent des contenus vidéo en streaming, près des deux tiers des Français interrogés (64%) le font sur TV connectée, suivie à égalité du mobile et de l’ordinateur (47%). 

Au fur et à mesure que les investissements en TV connectée se développent, les techniques de fraude également, d’où l’importance de s’en prémunir. Rappelons qu’IAS a lancé en juin 2019 une solution d’ad-vérification en environnement « OTT » (Over-the-top), regroupant les Smart TV ou consoles de jeux. En France, l’accès aux contenus vidéo à la demande sur TV connectée se fait majoritairement, à 90%, via les boxes Internet (IPTV), et minoritairement via OTT (10%). La mesure OTT fonctionne et IAS explore la partie IPTV en France mais nécessite, pour aboutir, les données anonymisées des opérateurs télécoms. 

Pour consulter l’étude, remplissez le formulaire ci-dessous.

TÉLÉCHARGER L’ÉTUDE